Nous savions déjà que Google paie chaque année des milliards de dollars à Apple pour rester le moteur de recherche par défaut sur les appareils Apple. Nous avons même supposé que cela dépassait les 10 milliards de dollars. Eh bien, selon un nouveau rapport, Google paie en réalité 18 milliards de dollars à Apple pour le privilège par défaut du moteur de recherche.

Google paierait 18 milliards de dollars à Apple chaque année pour rester le moteur de recherche par défaut

Inutile de dire qu’il s’agit d’une énorme somme d’argent et que cela représente fondamentalement un bénéfice évident pour Apple. Pour rappel, Google est une option de recherche par défaut dans Safari, donc sur Mac, iPhone et iPad.

Le New York Times a partagé le chiffre mentionné dans le premier paragraphe. Eh bien, on dit que Google a payé « environ 18 milliards de dollars », et c’était en 2021. Ce chiffre pourrait être encore plus élevé à ce stade.

Étant donné que le procès antitrust de Google est en cours, nous avons entendu toutes sortes d’informations différentes concernant les sommes. Ils vont de 10 à 20 milliards de dollars, mais personne n’a mentionné jusqu’à présent plus de 20 milliards de dollars.

Cela profite aux deux entreprises, et cela a en fait un objectif secondaire pour Google. Cela empêche essentiellement Apple de se concentrer sur son propre moteur de recherche ou d’en acheter un. Comme nous l’avons découvert lors du procès, Apple a envisagé d’acheter Bing à un moment donné. Google l’a empêché grâce à son accord avec Apple.

Cet accord est également appelé « traité de paix », et cela semble exact.

Comme le note The Verge, cela ressemble aussi à une sorte de « traité de paix », et c’est une excellente façon de le décrire. Les deux sociétés ont trouvé un accord qui leur profite à toutes les deux. Google n’a pas de concurrent plus proche dans le domaine de la recherche et Apple empoche une tonne d’argent chaque année.

Certaines personnes pensent même que Google y réfléchirait à deux fois avant de conserver tous ses services sur iOS si l’accord changeait. Ce ne sont que des rumeurs, bien sûr, cela profite grandement à Google d’avoir ses applications sur iOS, bien sûr.

A lire également